LOGO du SILEX à Auxerre

Labellisé Scène de Musiques Actuelles
Délégation de Service Public de la ville d’Auxerre

__________________________________________________________

Concert

Louise Jallu

BandonéonJazzjazz instrumentalTango

VEN. 4 NOVEMBRE 2022

__
HORAIRES > 20h30
OUVERTURE DES PORTES > 20h
TARIF PLEIN > 18 €
TARIF RÉDUIT > 16 € / Pass Culture ► 16 €
TARIF ABONNÉ > 14 €
TARIF ENFANT > 5 €
Club - Le Silex

PARTAGER

Billetterie Weezevent

Révélée en 2017 par le succès de son premier album « Francesita » réalisé en collaboration avec le compositeur Bernard Cavanna et d’illustre invités (Sanseverino…), cette jeune artiste âgée de 26 ans, est une authentique virtuose, invitée par les plus grands orchestres, et passionnée par le tango, qu’elle renouvelle fièrement, entourée par de talentueux jazzmens ou d’illustres parrains (tels Gustavo Beytelmann, invité sur son album).

 

Parmi les nombreux hommages rendus au maître du tangonuevo, Astor Piazzolla, dont on fête le centenaire en 2021, celui de Louise Jallu, commandé par la Philharmonie de Paris, nous promet une grande et fraiche originalité.

 

Louise Jallu n’a que 26 ans dont 21 de pratique de son instrument. Et de la suite dans ses idées et dans ses envies. Elle était haute comme trois pommes quand, « pour faire comme ma sœur », elle voulut apprendre le bandonéon. Ce sera au Conservatoire de Gennevilliers dont on ne sait pas forcément qu’il est un haut lieu européen de l’enseignement du tango, sans doute parce que beaucoup de ses professeurs sont argentins.

 

À peine ado, elle veut que le bandonéon soit l’objet de son métier et de sa vie. Pas facile pour autant, l’étrange appareil est exigeant : « C’est comme une partie d’échec » que de maîtriser ses 4 claviers (2 à l’aller, 2 au retour du soufflet). Pour convaincre ses parents de sa détermination, elle se présente un peu plus tard à un concours en Allemagne, elle termine deuxième. Encourageant.

C’est après avoir lu « Le chemin de Buenos Aires (La traite des blanches) » d’Albert Londres que Louise Jallu imagine et conçoit le projet de son premier album Francesita. En 1927, le journaliste et grand voyageur y révélait les filières françaises qui alimentaient les bordels porteños, temples de luxure et… de tango. Les Francesita (la petite française), Griseta, Claudinette : ce sont ces femmes-objets et victimes que la jeune bandonéoniste veut aujourd’hui honorer, mais son album est d’abord un hommage au tango le plus pur et à Enrique Delfino, l’un de ses plus authentiques compositeurs et inventeurs.

 

En 2020, c’est avec les mêmes curiosités, passions et intelligence qu’elle aborde le répertoire du grand maître Astor Piazzolla.

 

Clips : « Teaser »
https://www.youtube.com/watch?v=npSpKhO4XCQ
// Liens  //
Site : https://colore.fr/louise-jallu/ et https://www.louisejallu.com/
Facebook : https://www.facebook.com/jalluprod/
Insta : https://www.instagram.com/louisejallu/


DÉCOUVREZ Louise Jallu

Send this to a friend